Accueil - artiste Togo - Elévation III  : Mawuto Tetey,le nom que recherche le gospel togolais ?
Evenements Musique

Elévation III  : Mawuto Tetey,le nom que recherche le gospel togolais ?

Mawuto Tetey lors du concert Elevation

Une semaine après le sacre de l’artiste ghanéen Joe Metle au Palais des congrès de Lomé, c’était au tour du chantre togolais Mawuto Tetey d’offrir Elévation, un concert de tous les défis au peuple togolais. Ce dimanche à l’église du Ministère de foi, paroisse de Casablanca, les fans et amoureux de la chanson chrétienne ont massivement répondu à l’appel du chantre. Élévation, l’événement qui est à son troisième acte a tenu assez de promesses.

C’était le chantre Erno qui a ouvert le bal. Restant dans son élément avec une voix toujours puissante, le chantre a conduit le peuple dans un moment d’adoration. Dans la même optique et suivant le même sens rythmique, Erno cède sa place au pasteur Sonday Avla venu du Bénin. Belle atmosphère ! Le peuple a été bien servi. Le béninois à interprété des chansons togolais et quelques titres de sa composition, lesquels ont été bien accueillis. Puis arrive le moment tant attendu.

*La prestation du chantre Mawuto*

Une entrée sur scène subtile sans bruits à rendre hommage à un être mortel. C’est à son premier mot que le public a su qu’il était là. Rapidement le chantre continue  dans la logique d’adoration avant de chanter d’autres thèmes.  Pour une première partie, Mawuto a bien fait le tour du continent noir. D’une belle reprise d’une chanson de l’artiste ghanéenne Esther Smith en passant par l’Afrique du Sud avec un arrangement zoulou, Mawuto a su faire plaisir aux sensibilités plurielles présentes.

De la salsa à la sauce américaine, les hommes de l’arrangeur Samuel Tetey n’ont rien laissé au hasard. De jolis arrangements des morceaux “Days of Elijah” et “He reigns”, le tout dans un décor dominé par le noir avec des danses de jeux de lumières. “Les gars ont réfléchi”. Belle orchestration, des venstistes présents, belle communication entre le bassiste Gilbert et Sam drums1.

Un chœur assurant l’arrière avec professionnalisme sous un regard strict de Barthélémy, le pianiste du moment. Le Public ne s’est pas fait prier avant de se mettre debout durant toute la première partie. Car il y avait de quoi se régaler devant des musiciens et chanteurs habillés en style afro, du “jarba” bien taillé sur un ensemble noir. C’était presque du bon boulot. Oui presque. Car très vite l’illusion de la réussite s’est éteinte.

*Des erreurs que Mawuto doit éviter s’il veut être l’homme du gospel togolais*

Si la première partie a été nourrie de belles sonorités, la seconde sera vite lassante. L’artiste a commencé par détonner déjà sur le morceau *“AWOE”*. Une erreur qui conduit le chœur à l’abattoir. Ça détonnait de partout. Des choix incohérents sur des styles qui ne valaient pas la peine. Le morceau *tata zambé* à volé à la dissonance. Le public a regagné ses sièges.

L’autre erreur ; les morceaux du chantre n’ont suivi aucune logique. Aucune communication. L’on croirait qu’ils alignaient les titres à volonté sans y mettre un langage.

Mawuto Tetey lors du concert Elevation

 *Un concert inutilement long*

Même si à la troisième partie quelques rares têtes ont montré leur solidarité en restant toujours dans la salle à moitié pleine vers 20h, il nous semble que ce concert prévu pour 16h et qui a accusé une heure de retard, pouvait prendre fin plus tôt. Le chantre s’est ensuite substitué à un homme de Dieu puissamment oint en imposant les mains aux âmes. Et si Mawuto restait dans son rôle de chantre!

*Des soutiens de taille*

Même si les uns et les autres n’ont osé le dire, d’aucuns peuvent penser que Mawuto voudra se mesurer à Joe Metle. Il n’en est nullement le cas. Dans l’équipe de Mawuto figure un percutionniste talentueux. Il est celui de Joe Metle. Aussi  ce après midi, l’ingénieur de son de Joe Metle a fait une descente surprise aux côtés de yayra le technicien de son du jour. De quoi procurer de la joie à Mawuto et taire les polémiques. D’ailleurs Sam et Joel Metle sont de bon amis.

Notons alors que le concert à presque tenu ses promesses, mais le pays devra continuer par chercher l’homme qui portera son nom. Rendez en avril prochain pour le quatrième acte d’ Élévation.

*Espoir Kodzo*

 

A propos de l'auteur

Espoir Kodzo

Journaliste chez www.cultureautogo.com, le portail d'informations culturelles du Togo!!! Réalisateur de formation, Espoir est également correspondant de plusieurs chaînes de télévisions internationales.

Ajouter un commentaire

Commenter

Rookie Meeting up : les artistes togolais à l’école de l’industrie musicale

Organisé par l’association « Par nous pour nous » en partenariat avec 228 Events, le Rooke Meeting up est une séance de formation à l’endroit des jeunes artistes afin qu’ils intègrent le concept d’équipe comme facteur clef dans la construction d’une carrière artistique réussie.

Articles par cétégorie