Accueil - cinéma togolais - Le Togo au Fespaco : les solutions de Joel Tchedre pour renverser la vapeur
Cinéma Interviews

Le Togo au Fespaco : les solutions de Joel Tchedre pour renverser la vapeur

Joel Tchedre, producteur et réalisateur

Le réalisateur et producteur togolais Joel Tchedre dont le film « T’Bool » était sélectionné pour la 26ème édition du Fespaco revient dans un entretien exclusif sur la participation du Togo à cette messe continentale du cinéma africain. Le patron de la maison de production Les Films du siècle tire les leçons de sa participation au Fespaco et invite les autorités togolaises à investir dans le cinéma togolais afin de renverser la vapeur lors des prochaines éditions du Fespaco. Joel Tchedre répond aux questions de la rédaction de cultureautogo.com

 

Bonjour Joel Tchedre. Quel bilan faites vous de la participation du Togo au Fespaco 2019Joel Tchedre: Nous pouvons affirmer que notre bilan à cette 26ème édition du FESPACO est très positif. Nous nous félicitons d’abord pour la sélection de nos 4 films togolais parmi la centaine de films sélectionnés sur plus de 1000 films africains inscrits. Nous sommes aussi contents de l’accueil qui a été réservé à ces films. Nous avons fait de belles rencontres et élargi nos carnets d’adresses pour nos prochains projets….

 

Quel accueil a été réservé aux films togolais durant le festival ?Joel Tchedre: Nos films ont été bien reçus. Je me rappelle qu’à la première projection de mon film T’Bool  la salle ciné NEERWAYA (500 places) était remplie à plus aux 2/3. J’ai reçu des félicitations de partout pour la qualité du son et de l’image ainsi que le traitement du film. Même le jury m’a félicité pour la transmission des valeurs culturelles africaines que mon film aborde.

Je sais que beaucoup de gens ont félicité également Roger Gbekou pour l’engagement dans son film VIZA.

 

Le Togo n’a reçu aucun prix cette année. Qu’est ce qui n’a pas marché ? Qu’est ce qu’il faut améliorer pour les prochaines éditions ?Joel Tchedre: Malheureusement le Togo n’a pas reçu de prix.

C’est peut être parce que nos films en sélection sont des films de format court et de petits budgets. J’ai constaté qu’au FESPACO les longs métrages ont beaucoup plus de chance de remporter des prix que les courts métrages. Donc prochainement on devrait beaucoup plus nous investir dans la production de longs métrages et solliciter notre État a investir des fonds considérables dans nos productions pour nous donner plus de chance de remporter des prix. Il faut aussi que le Togo fasse aussi du lobbying car le FESPACO est aujourd’hui très politisé et cela est nécessaire pour espérer remporter des prix..

Comment le Togo a-t-il été représenté à cet rendez-vous international ?

Joel Tchedre: Avec le soutien du ministère en charge de la culture du Togo à travers la Direction Nationale de la cinématographie, le Togo était représenté au FESPACO par une délégation d’une cinquantaine de personnes à la tête de laquelle se trouvait le Directeur National de la cinématographie. Dans la délégation se trouvait aussi le Secrétaire Général du ministère en charge de la culture et le conseiller du ministre. Le Togo a eu un stand au MICA Marché International du Cinéma et de l’audiovisuel. Ce qui nous a rendus plus visible. Et nous avons organisé sur place le 27 Février, la journée du cinéma togolais au FESPACO en invitant la diaspora togolaise à Ouagadougou     et des collègues Cinéastes d’autres pays pour assister à notre conférence et discuter de  l’état de notre cinéma…

 

Votre mot de fin

Joel Tchedre: En conclusion, je peux dire qu’au Togo, nous avons du talent, des idées et des projets. Ils nous un peu plus de moyens et du soutien pour faire des grandes choses….

Merci Joel Tchedre

Propos recueillis par Papavi HOHO

A propos de l'auteur

La Rédaction

www.cultureautogo.com, le portail d'informations culturelles du Togo!!! La rédaction de cultureautogo.com se trouve à Lomé quartier Logome . Tel: +228 96 32 77 98
E-mail: contacts@cultureautogo.com

Ajouter un commentaire

Commenter

Festival International des arts et cultures du Togo (FIAC TOGO) 2019

Rookie Meeting up : les artistes togolais à l’école de l’industrie musicale

Organisé par l’association « Par nous pour nous » en partenariat avec 228 Events, le Rooke Meeting up est une séance de formation à l’endroit des jeunes artistes afin qu’ils intègrent le concept d’équipe comme facteur clef dans la construction d’une carrière artistique réussie.

Articles par cétégorie

Abonnez -vous à notre Newsletter