Accueil - art et culture togo - Fespaco/ Roger Gbekou : « le cinéma, c’est du lobbying précédé d’une politique culturelle »
Cinéma Interviews

Fespaco/ Roger Gbekou : « le cinéma, c’est du lobbying précédé d’une politique culturelle »

Le réalisateur togolais Roger Gbekou au Fespaco 2019

De retour de la 26ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou ( Fespaco) qui vient de s’achever à Ouagadougou (Burkina Faso), le réalisateur togolais Roger Gbekou dont le film « Viza » était en compétition dans la catégorie « film d’école » s’est confié à cultureautogo.com. Pour lui, sans les moyens financiers et l’appui politique du gouvernement les projets des cinéastes togolais seront emportés par la misère. Roger Gbekou plaide pour l’adoption du code togolais du cinéma et de l’image animée.

 

Bonjour Roger Gbekou. Quel bilan faites-vous de la participation du Togo  au Fespaco 2019 ?

Roger Gbekou : Plus 2000 Films  ont été inscrits, 167 ont été officiellement sélectionnés par le Comité du Fespaco et le Togo s’est pas mal défendu en participant en cette édition 2019  avec 4 films en compétition dont 2 films d’animations surtout cette nouvelle catégorie  qui est tout nouveau dans les prouesses cinématographiques du Cinéaste professionnel togolais. Ce qui montre le Togolais de son côté ne reste pas les bras croisés et se bât.

 

Quel accueil a été réservé aux films togolais durant le festival, sourtout « Viza » ?

Roger Gbekou : Les Films togolais ont été bien appréciés par les spectateurs et le public du Fespaco. A la fin de chaque projection du Film « Viza » , on remarque sur les visages des spectateurs, une émotion inouïe. Nous avons eu plusieurs retours positifs qui déjà pour nous constituent un prix.

Le Togo n’a reçu aucun prix cette année. Qu’est ce qui n’a pas marché ? Qu’est ce qu’il faut améliorer pour les prochaines éditions ?

Roger Gbekou : C’est vrai que le Togo n’a reçu aucun prix. Pour une bonne production de film, il faut de bons moyens financiers qui accompagnent depuis l’écriture du scénario jusqu’à la Post-production et pour être honnête, nous faisons nos films avec nos petits moyens aussi  insuffisants qu’ils soient avec un budget très limité. Pour tourner des scènes osées il faut des grands moyens matériels et financiers dont nous ne disposons  pas. Ce qui fait que nous tournons nos films avec réserve pour que notre petit budget puisse nous. C’est ça notre limite. Au-delà de, nous avons compris que le cinéma , c’est du lobbying avant tout précédé d’une politique culturelle d’accompagnement et de soutien au film tourné par rapport au constat que nous avons fait par rapport ã toutes les éditions passées du Fespaco et le lobbying venant des politiques des autres pays participants. Ce que nous n’avons pas encore chez nous ici au pays.

 

Pour les éditions ã venir nous allons de notre côté faire plus de sacrifice que maintenant et investir plus de moyens financiers dans la production de nos œuvres. Que nos politiques nous accompagnent et nous soutiennent en commençant par exemple en votant le Code du cinéma et de l’image animée ã l’Assemblée Nationale pour mettre une émergence de notre secteur Audiovisuel et Cinéma togolais sur plan national, tant qu’international.

 

Qu’est ce que votre participation au Fespaco va apporter à votre carrière ?

Roger Gbekou : Ma participation à ce Festival ( Fespaco ) m’a montré qu’il nous reste encore beaucoup de choses et de travail à faire par nous les cinéastes et aussi par l’autorité pour l’émergence de notre Cinéma.  Sans moyens, nous arrivons à marquer les amoureux du cinéma à travers nos œuvres. Le Togo regorge de multiples talents, mais il arrive que la misère prenne le dessus et nos rêves meurent au jour le jour faute de soutien. Soutenez nous afin que nous puissions vendre la valeur de notre pays à l’International.

Merci Roger Gbekou

Propos recueillis par Papavi HOHO

 

A propos de l'auteur

La Rédaction

www.cultureautogo.com, le portail d'informations culturelles du Togo!!! La rédaction de cultureautogo.com se trouve à Lomé quartier Logome . Tel: +228 96 32 77 98
E-mail: contacts@cultureautogo.com

1 Comment

Commenter

  • Aw, this was a really nice post. In concept I would like to put in writing like this moreover ?taking time and precise effort to make a very good article?but what can I say?I procrastinate alot and in no way seem to get something done.

Rookie Meeting up : les artistes togolais à l’école de l’industrie musicale

Organisé par l’association « Par nous pour nous » en partenariat avec 228 Events, le Rooke Meeting up est une séance de formation à l’endroit des jeunes artistes afin qu’ils intègrent le concept d’équipe comme facteur clef dans la construction d’une carrière artistique réussie.

Articles par cétégorie

Abonnez -vous à notre Newsletter

Festival Afrik’arts 2019